Prochaines négociations conventionnelles : communiqué du syndicat LE BLOC à l’issue de son entretien avec la Ministre de la santé

CommuniquésWith 0 comments

Le syndicat LE BLOC, union syndicale regroupant l¹AAL, le SYNGOF et l’UCDF, a été reçu
vendredi 4 décembre par la Ministre de la santé dans le cadre des entretiens préalables au cadrage des négociations conventionnelles qui débuteront début 2016.

LE BLOC, fort de près de 70% des suffrages du collège 2, a rappelé à la Ministre :
le blocage du tarif sécurité sociale de nos actes, pour certains depuis plus de 20 ans, et l’indécence de certains tarifs opposables, consécutifs aux choix politiques faits depuis 1980 et à la naissance du secteur 2 ;
l’absolue nécessité des compléments d’honoraires pour la survie de nos spécialités : il n¹est plus temps de remettre en cause la liberté d¹honoraires ;
la spécificité de nos spécialités qui associent la pratique d’actes techniques non répétitifs à haute responsabilité et des contraintes d’exercice particulières ( plateaux techniques, matériel, personnel, exigences de qualité et de sécurité…) ;
l’échec manifeste et prévisible du Contrat d’Accès aux Soins (CAS)
le piège,  mis en place par son gouvernement, que constituent les contrats responsables des complémentaires santé qui n’ont aucune obligation de remboursement et qui ne peuvent rembourser maintenant qu’au maximum 100% du tarif sécurité sociale et demain moins encore ;
et sa conséquence, annoncée par LE BLOC : l’explosion des propositions de sur-complémentaires, système inégalitaire par définition, détruisant la solidarité nationale, instituant une médecine à bas coût et « une médecine de riches » ;
les conséquences dévastatrices pour notre système de santé de la  mise en place des réseaux de soins conventionnés (pourtant interdits par la loi) en chirurgie par les assureurs complémentaires : perte de l’indépendance professionnelle, subordination du médecin au financeur, perte de choix pour le patient, diminution de la qualité des soins et marchandisation de la santé ;
la nécessité de développer la chirurgie ambulatoire, en valorisant la prise en charge par l’équipe opératoire. Des économies importantes permettront de redistribuer aux  acteurs de son développement des valorisations financières conséquentes ;
la problématique persistante de l’assurance RCP (augmentation des primes, trous de garantie….) écrasant l’exercice libéral pour nos spécialités.

Enfin, LE BLOC a rappelé à la Ministre qu’il n’a pas signé la convention en 2010, n’a pas signé l’avenant 8 et l’avenant 11, toutes ces étapes détruisant l’exercice libéral médical et en particulier l¹exercice de nos spécialités, et qu’en tant que syndicat majoritaire et représentatif, LE BLOC fera toutes les propositions pour que la convention 2016 soit l¹occasion de  revaloriser et de sauver l’exercice libéral et de garantir la qualité des soins.

LE BLOC s’opposera par tous les moyens à la dégradation et à la destruction de l’exercice libéral.

Contacts presse :
Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net

Docteur Bertrand de Rochambeau              Docteur Philippe Cuq               Docteur Jérôme Vert
Président SYNGOF                                        Président UCDF                         Président AAL
06 48 20 16 77                                                06 08 91 86 82                           06 73 69 90 82